Jean-Baptiste Daramy : News du 7 Novembre

Date : 07/11/2018
Catégories : Route du Rhum 2018

Jean-Baptiste Daramy : News du 7 Novembre

 Message de Jean-Baptiste ce 7 novembre soir :

Chocolat#Pariès #CoriolisComposites pointe à la 11ème place du classement des #Class40 de la #RDR2018
"Grosse journée encore avec pour la première fois de la course, beaucoup d'heures de barre pour négocier au mieux la mer très formée. Toujours sous tourmentin et GV 2 ris. Les couleurs étaient très belles ce matin avec un beau soleil et un ciel de traine, puis cet après midi, ils ont éteint la lumière... Plafond très bas, ciel très sombre et des gros grains pluvieux. Rafale à 45 ktns encore cet après midi....

Je reviens de virer, cap au sud, je vais pouvoir relancer la trinquette. A priori la zone de vent fort est derrière moi....
Bonne nuit à vous, pour ma part ce sera une nuit entre siestes de 20 minutes et manœuvres..."

JB


Jean-Baptiste est 12ème à 16h45 ! allez JB, continue, on est fiers de toi !

Message de Jb  ce 7 novembre:
"3eme nuit bien virile sur le 109 !
GV 2 ris, génois, pointes a 20 knts de vitesse. Le pont etait en pemanence sous l'eau. Ca caille dehors, l'eau est gelée... Je suis en combi sèche et je ne sors jamais sur le pont sans ma cagoule neoprène... C'est un début de course auquel je m'attendais en signant pour faire cette #rdr2018... On savait que ça pouvait être très dur et là on est servi...
Le vent a commencé à refuser en fin de nuit, j'ai roulé le génois et passé sous TMT. Manoeuvre à l'avant toujours aussi sympa... j'ai les sinus bien rincés.
Encore une journée penchée, ventée et humide sur #Chocolats #Paries - #Coriolis Composites, en espérant trouver des conditions plus clémentes dans les jours à venir....

JB

Message du 7/11matin :
C'est un Jean-Baptiste Daramy très serein qui a répondu ce mercredi matin à la vacation, le skipper de Chocolats Paries-Coriolis Composites occupant une bonne 12e place au classement des Class40 : "Cette nuit, j'envoyais pas mal sous génois et grand-voile 2 ris, j'ai fait des pointes à plus de 20 nœuds, il y avait des rafales à plus de 45 nœuds. J'étais en mode course, j'ai poussé le bateau à fond, je ne l'avais jamais poussé comme ça. L'idée, c'était de faire du Sud au plus vite pour se rapprocher des Açores rapidement, et vu qu'il y avait des conditions de glisse, il fallait avancer. J'étais à l'intérieur du bateau en combi sèche prêt à actionner et j'étais sous pilote bien réglé : ça surfait à 20 nœuds, c'était aussi effrayant que magique. C'était un bon moment de glisse, on avait l'impression de faire de la planche, c'était bien sympa. Là, on est de nouveau au près, donc ça va moins vite. Tout va bien, je n’ai pas de pépin, je touche du bois. Je fais attention au matériel, on a bien préparé notre histoire avant de partir, donc j'espère que ça va continuer comme ça. Maintenant, vivement que ça se calme un peu, parce que c'est quand même mes vacances, la Route du Rhum..."

Partager ce contenu

Rechercher une actu

Rechercher une actu