Jean-Baptiste Daramy : News du 15 Novembre

Date : 15/11/2018
Catégories : Route du Rhum 2018

Jean-Baptiste Daramy : News du 15 Novembre

11ème journée de course, 
News du bord #class40 Chocolats #pariés #Corioliscomposites #RDR2018... En route vers le Sud !

"Bonjour,
L'alizée a décidé de nous faire prendre la route sud... C'est parti, on descend !!!! 
Beau temps, belle mer, ça glisse sous spi. Mes petits camarades de jeu ont une vitesse un cran au dessus. Je m'applique, mais je n'arrive pas à avoir leur vitesse. 
Est-ce que leur bateau va beaucoup plus vite ? Ont-ils plus de pression ? Je rumine ces 2 questions sans cesse, en essayant de trouver des solutions pour accélérer....
A part ça, la vie est belle, première douche d'eau de mer ce matin, caleçon propre, T-Shirt propre, je suis de nouveau présentable... Ça tiendra jusqu'au prochain empannage demain... Je prends un pic de température avec le matossage et l'empannage à suivre....
J'espère que tout va bien pour vous."

JB

Joint ce jeudi matin à la vacation, Jean-Baptiste Daramy, 10e en Class40 sur Chcolats Paries-Coriolis Composites, a confié : "Tout va bien, j’ai eu un gros coup de mou physique il y a deux jours, j’ai des courbatures partout, des crampes musculaires, j’ai un peu trop tiré sur le bonhomme, là, j’essaie de mieux manger, mieux dormir, faire des assouplissements, je suis en mode récupération, je me refais une santé. Le bateau va super bien, tous mes spis sont intacts, je fais super gaffe, dès que le vent monte, je passe du spi maxi au spi médium, je préserve le matériel, parce qu’il reste un peu de route jusqu’à la Guadeloupe. J’essaie de bien anticiper, parfois, je tarde à renvoyer le grand spi, je vois bien que mes petits camarades sont plus agressifs, j’avais déjà ce problème quand je faisais du Mini 6.50, je suis parfois un peu conservateur sur les choix de voiles, mais les grains, il faut faire attention, tu peux passer de 17-18 nœuds de vent à 35. Si on m’avait dit que je serais dixième à ce moment de la course au départ de Saint-Malo, j’aurais dit que ce n’est pas possible, mon objectif était de faire dans la première moitié. Après, quand j’ai vu la météo et que certaines personnes pensaient à s’arrêter dès la première nuit, je n’étais pas du tout dans cette optique, je ne voulais pas m’arrêter. Depuis, je m’applique à faire une belle trajectoire, je ne te cache pas que je suis super heureux d’être dixième et de faire cette course".

Partager ce contenu